May 052015
 

L’AITA/IATA asbl est ravie d’accueillir à nouveau FUNDARTE d’Aruba. Autrefois Affilié de l’aita/iata, cette organisation nous a rejoint en tant qu’Associé.

La Présidente de FUNDARTE, Dynia Abath-Muller, nous confirme qu’ils comptent organiser un festival de théâtre international (FITA) en octobre 2016. C’est une excellente nouvelle – la dernière édition eut lieu en 2008.

Il est prévu d’inviter des troupes issues des pays de la CARA, ce qui, nous l’espérons, encouragera les troupes de la Région CARA, qui n’a plus de contact avec l’AITA/IATA asbl, à devenir à nouveau des membres actifs.

Nous leur souhaitons beaucoup de succès et nous avons hâte d’en apprendre plus sur les événements en rapport avec le théâtre à Aruba.

Secrétariat de l’AITA/IATA asbl

 

May 222014
 

L’aita/iata est heureuse d’accueillir deux nouveaux Associés dans son organisation – Talas Theatre Foundation and CreaShakthi.

Talas Theatre Foundation est une organisation artistique basée à l’Université de Muhammadiyah Makassar, dans la province indonésienne Continue reading »

Jan 162014
 

TEMPS FORTS DU THEATRE S’AFFICHE 2013

Alors que le Centre de l’Affiche de la mairie de Toulouse fête son 30ème anniversaire, le Théâtre s’Affiche organise un 3ème concours international et pense déjà à l’avenir.

En partenariat avec la FNCTA, le CIFTA, l’AITA/IATA, le Centre municipal de l’Affiche, le théâtre Jules- Julien et l’engagement fort d’une équipe d’organisation, le concours prend forme avec la mise en service d’un site. Continue reading »

Mar 272013
 

International Theatre Institute ITI

Organisation Mondiale pour les Arts de la scène

Journée Mondiale du Théâtre 2013

Message de Dario Fo

www.world-theatre-day.org/message.html

Le pouvoir a naguère voué les comédiens à l’intolérance et les a chassés hors de leur pays.

Les acteurs et les troupes peinent aujourd’hui à trouver places, théâtres et public; tout cela à cause de la crise.

Les gouvernants n’ont donc plus à se préoccuper de contrôler ceux qui s’expriment avec ironie et sarcasme, car les acteurs n’ont plus ni espaces, ni parterres à qui s’adresser.

Au contraire, pendant la Renaissance en Italie, les dirigeants avaient beaucoup de mal à maîtriser les comédiens, qui jouissaient d’un public très large.

On sait que le grand exode des comédiens advint au siècle de la Contre-Réforme, qui décréta le démantèlement de tous les espaces théâtraux, en particulier à Rome, où on les accusait d’outrage à la ville sainte. Le Pape Innocent XII, sous la pression de la frange la plus conservatrice de la bourgeoisie et des hauts représentants du clergé, avait ordonné, en 1697, la fermeture du théâtre de Tordinona, sur la scène duquel avaient eu lieu, selon les moralistes, le plus grand nombre de spectacles obscènes.

Du temps de la Contre-Réforme, le cardinal Charles Borromée, en fonction dans le nord de l’Italie, se consacra de façon prolifique à la rédemption des « enfants milanais », établissant une distinction nette entre l’art, forme la plus haute d’éducation spirituelle, et le théâtre, expression du profane et de la vanité. Dans une lettre adressée à ses collaborateurs, que je cite de mémoire, il s’exprime plus ou moins en ces termes : « Nous qui sommes résolus à extirper la plante maligne, nous avons tâché, en jetant au feu les textes aux discours infâmes, de les extirper de la mémoire des hommes, et de poursuivre aussi ceux qui ont divulgué ces textes en les imprimant. Mais, évidemment, pendant que nous dormions, le démon œuvrait avec une nouvelle ruse. Combien l’âme est plus imprégnée par ce que les yeux voient, que par ce que l’on peut lire dans les livresde ce genre! Combien le mot, dit avec la voix et le geste approprié, blesse plus gravement les esprits des adolescents et des jeunes filles, que la parole morte imprimée sur les livres. Il est donc urgent de chasser de nos villes les gens de théâtre comme on le fait déjà pour les esprits indésirables”.

Ainsi, la seule solution à la crise réside dans l’espoir d’une grande chasse aux sorcières contre nous, et surtout contre les jeunes qui veulent apprendre l’art du théâtre: ainsi naîtra une nouvelle diaspora de comédiens, qui tirera sans doute de cette contrainte des bénéfices inimaginables pour une nouvelle représentation.

Traduction: Etienne Chantoin, Alice Gardel et Florian Maganza

Secretariat aita/iata

 

Apr 152012
 

Le passé de l’Afrique enferme les échanges en fonction de l’ancien colonisateur. Ainsi donc le deux langues de référence sont l’anglais et le français, mais dans de nombreux pays les populations se mélangent surtout dans le domaine artistique.

Il pourrait être intéressant pour des personnes parlant les deux langues de s’associer à l’initiative décrite ci-dessous et qui se développe pour le moment en Afrique du Sud, Uganda et Zimbabwe. Et pourquoi pas amplifier le mouvement en zone francophone : le mot initiative a le même sens dans les deux langues !

Richard has long been associated with AITA/IATA,principally leading workshops with Children and young people.

The International Theatre community will be that much richer if it is able to share the dynamic culture of sub- Saharan Africa.

Dance, Drumming, storytelling is as vital to the diverse tribal groups across Africa as is the daily nourishment of maize meal.

It is thus that I, along with colleagues in Uganda and Zimbabwe have launched “The Africa Initiative”. We wish to promote a more visible presence of African Dance and Drama, both across Africa itself and on the International stage, with young Africans attending workshops, symposia and Festivals.

My longstanding involvement with AITA/IATA has accorded me the privilege of working with many nations and sharing the excitement of theatre, especially that presented by children and young people. Over the past few years our appetite for the rich diversity of African theatre has been whetted by groups from Uganda, Zimbabwe and Burkina Faso.

We now want to experience more of these African groups. The challenge is to overcome financial and geographical constraints and to raise the profile of the excellence of African Dance and Drama.

We are determined that 2013 will see a major Festival of Young People’s Theatre, hopefully in Cape Town. Discussions are also taking place at Makere University in Kampala, Uganda.

The spark is about to ignite and the vibrant fires of African dance, drumming and storytelling will illuminate more Festivals around the world.

Richard Finch

April 2012

Mar 202012
 

Lors des derniers Bureau et Conseil à Villers lès Nancy, France, il a été décidé de nommer des Ambassadeurs honoraires qui pourraient représenter la Présidente Merja Laaksovirta et le Bureau dans des manifestations AITA/IATA. Ce fut avec grand plaisir que Paddy O’Dwyer et Mary Pears furent nommés pour cette position honorifique. Ils resteront en fonction pour la durée du mandat de l’actuelle Présidente et pourront être reconduits dans la fonction par la personne prenant le titre de Président en 2015.

Mary Pears

Paddy O'Dwyer

Le Conseil est tombé d’accord pour considérer comme important pour notre organisation de reconnaître la contribution exceptionnelle d’individus en son sein et une façon de le faire est de nommer la personne Ambassadeur honoraire lorsqu’elle en a terminé avec sa fonction élective. Et, lorsque le Président n’a plus le temps ou les ressources financières d’accepter toutes les invitations qu’il reçoit, un Ambassadeur honoraire peut officiellement le représenter en de telles occasions.

Pour pouvoir devenir Ambassadeurs honoraires, les personnes doivent avoir effectuer au moins un mandat exécutif, elles devront se tenir informées des dernières orientations politiques de l’AITA/IATA, s’abstenir d’exprimer leurs opinions personnelles et d’utiliser leur position honorifique pour faire campagne pour une élection au sein de l’AITA/IATA. Le Conseil devra valider les choix de la Présidente.

Le Bureau et le Conseil seront heureux d’examiner les suggestions qui leur seront faites pour de nouvelles nominations d’Ambassadeurs honoraires qui pourraient être validées lors de leurs prochaines réunions en octobre à Midland au Texas (USA).

Aug 212011
 

Le Festival international de théâtre amateur et le 30è Congrès mondial de l’ AITA/IATA– Tromsø Dialog 2011– s’est terminé avec succès le 23 août, après 10 jours d’activités intenses en Norvège. Les délégués de 27 nations se sont réunis en Assemblée générale, et les troupes venues de 19 pays ont présenté leurs œuvres sur les scènes de Tromsø.

Le Conseil norvégien du Théâtre, associé avec HATS, organisation régionale du théâtre amateur, ont organisé cet évènement qui comportait des ateliers, des cours magistraux, des colloques le matin, un symposium et d’autres activités. Les invités du festival ont unanimement souligné le bon déroulement du festival et la bonne humeur et l’esprit amical de l’équipe locale de bénévoles.

L’atmosphère à Tromsø est restée décontractée et conviviale tout au long de la période jusqu’au dernier jour quand les évènement tragiques survinrent dans la capitale Oslo. En raison du choc qui secoua toute la Norvège après ces actes terroristes, les organisateurs du festival annulèrent les dernières représentations publiques. Les participants s’empressèrent de discuter de la meilleure façon de manifester publiquement leur sympathie avec la Norvège et de prendre part à une cérémonie solennelle qui suivit la fin de l’ultime représentation du Festival.

Le Festival de Tromsø semble unique quant au degré de dialogue et d’interaction culturelle qui étincela parmi les participants. Les organisateurs avaient programmé un ensemble d’activités auxquelles les festivaliers de tous âges et d’origines cultures différentes pouvaient prendre part. Des ateliers, des activités nocturnes, une réception de mi- festival avec de la nourriture et des danses folkloriques norvégiennes et une grande parade pour l’ouverture dans les rues de Tromsø ont réunis tout le monde. Il fut particulièrement intéressant d’avoir les tropes participantes présentes pour l’ensemble des 10 jours et logés dans le même endroit. “Oui, les groupes ont assisté toutes les autres représentations avec enthousiasme” a souligné Svein Svensson, Président du Conseil Norvégien du Théâtre. “La taverne du Festival est bondée et les discussions bourdonnent de partout”

Une autre singularité du Congrès de Tromsø Festival fut la mise en place de deux sessions de discussions auxquelles tout le monde pouvait participer. Le lundi 18 juillet, un des consultants leaders européens en communication, Christian Have, a donné une conférence insistant sur les défis auxquels sont confrontés les artistes du 21è siècle lorsqu’ils surfent sur différentes plateformes médiatiques afin de créer la visibilité de projets culturels. Une discussion animée a suivi cette présentation. “C’est un énorme chance que de pouvoir constituer des réseaux et de mieux connaître des gens” souligna Ikenna Okegwo, membre de la troupe allemande.

L’interaction fut aussi intense le mardi 19 juillet lors du symposium “du pain et des jeux”. Une nouvelle fois les participants de tous âges et de divers horizons culturels ont exploré la question de créer plus de lieux pour les activités culturelles, accessibles malgré la pauvreté et le statut social des personnes. Après une introduction sur l’accès à la culture par Paddy O’Dwyer, le public se répartit par groupes de 6 personnes autour de petites tables pour envisager les solutions appropriées dans leurs propres villes et environnements artistiques. “C’est merveilleux de voir comment, malgré la barrière linguistique, les gens s’engagent !” commenta Tone Hoemsnes, chef de projet pour le Symposium, “Ils ne veulent même plus quitter la table lorsque le temps est venu de quitter la table !”

Le travail de l’Assemblée générale de l’AITA/IATA aussi a été productif, terminant les activités statutaires en une seule journée. Pendant la séance le président sortant Paddy O’Dwyer (Irlande) a passé le relai à la nouvelle présidente, Merja Laaksovirta (Finlande). Parmi les faits marquants, à noter l’acceptation d’un nouveau Membre Affilié pour devenir le futur Centre national en Indonésie, l’élection de Anne Gilmour (GB) comme secrétaire anglophone, celle du Dr. Roger Ellis (USA) comme vice-président et une proposition préliminaire faite par le représentant de la SARA d’accueillir le festival et Congrès 2015 en Argentine. Plusieurs membres du Bureau de l’AITA/IATA vont se rendre en Argentine en octobre pour s’entretenir avec les organisateurs argentins et visiter les sites proposés pour le festival.

Les textes essentiels, les photos, et les commentaires sur Tromsø Dialog 2011 peuvent être vus sur le site web officiel à http://www.tromsodialog2011.no/. Des infos sont aussi accessibles sur la page “Facebook” à https://www.facebook.com/event.php?eid=112886375397062. Visitez aussi le site web AITA/IATA pour l’information dans les 3 langues http://www.aitaiata.org/.